Le montage de l’exposition « Le Louxor-Palais du cinéma »

La réalisation d’une exposition est toujours une aventure dont il est difficile de prévoir à l’avance le déroulement et toutes les péripéties.

11 mars 2013 - mise en place des premiers panneaux

11 mars 2013 – mise en place des premiers panneaux

L’équipe qui a, depuis plusieurs années,  mené les recherches sur le Louxor (constituée de Michèle Alfonsi, Marie-France Auzépy, Nicole Jacques-Lefèvre, Annie Musitelli et Jean-Marcel Humbert) a tout d’abord préparé un scénario à partir duquel le scénographe (l’architecte Philippe Pumain, qui mène le chantier de rénovation du Louxor) a proposé une idée de mise en espace.

18 mars - poursuite de l'installation

18 mars – poursuite de l’installation

Philippe Pumain  a mis en scène de nombreuses expositions, parmi lesquelles,  pour ne citer que les dernières, Bâtir pour le Roi, Jules Hardouin-Mansart (1646-1708) (Carnavalet), L’hôtel particulier. Une ambition parisienne (Cité de l’architecture & du patrimoine) et Les couleurs du ciel. Peintures des églises de Paris au XVIIe siècle (Carnavalet).

Les imposants piliers du hall de la mairie ont été un facteur déterminant dans le choix de l’organisation de l’exposition. L’habillage des colonnes alterne ainsi avec des panneaux de triple largeur qui viennent clore l’espace d’exposition, organisé en sept sections (voir l’article Exposition Louxor-Palais du cinéma). Pour cet habillage, Philippe Pumain s’est inspiré d’un programme du Louxor des années 20.

18 mars - essai de pose d'un panneau

18 mars – essai de pose d’un panneau

Après l’écriture des textes et le choix des images, la graphiste (Marie Gazier, mairie du Xe) propose une mise en page graphique.
Aux panneaux, viennent s’ajouter deux vitrines qui accueilleront un fauteuil des années trente de style égyptisant et divers éléments retrouvés au cours du chantier.

18 mars 2013 - montage de l'exposition

18 mars 2013 – montage de l’exposition

Après les inévitables allers retours entre auteurs-graphiste-scénariste arrive le moment le fatidique du BAT (bon à tirer)… Et l’imprimeur, la société ACT, lance la machine d’où sortiront les panneaux de 2,50 mètres de haut.

contrôle des panneaux avant impression

contrôle des panneaux avant impression

Impression 2

Impression 5

Quant au montage, il est effectué dans le courant de la semaine du 18 mars par la Section technique du génie civil et des aménagements intérieurs de la Ville de Paris qui a travaillé en étroite liaison avec Philippe Pumain.

pose autocollants

C’est donc grâce à la mobilisation et au travail de nombreuses bonnes volontés que cette exposition a pu aboutir. Rendez-vous à la mairie du Xe à partir de lundi 25 mars à 19 h  pour découvrir la longue histoire du Louxor, de son sauvetage et de sa renaissance.

©lesamisdulouxor.fr