De l’Égypte ancienne à l’art déco

Le Louxor, même cinq ans après sa réouverture, continue d’inspirer les médias, et régulièrement des journalistes de la télévision et de magazines imprimés (quand ce ne sont pas des élèves d’écoles de journalisme ou de Sciences Po) nous sollicitent pour avoir des renseignements complémentaires et des documents photographiques. On essaie alors de leur expliquer les choses et de faire en sorte que l’information qu’ils vont diffuser soit la plus exacte possible.

C’est ainsi que nous avons reçu au Louxor Madame Dominique Camus à l’occasion de la réédition de son livre Paris décors, Art nouveau – Art déco. Cet ouvrage broché de 224 pages, très joliment illustré de nombreuses photographies en couleurs, est consacré essentiellement aux bars, restaurants et boutiques des années 1880 aux années 1940, avec quelques exemples antérieurs. Époque où l’on n’hésitait pas, pour faire venir et retenir le client, à surcharger le décor afin qu’il paraisse cossu voire riche, et à s’inspirer de la mode du moment pour paraître « dans le vent ».
C’est donc par le biais de son café que le Louxor a l’honneur de figurer dans cet ouvrage (p. 174-175) en remplacement d’autres références qui avaient dû être supprimées, sous le titre « Un décor unique en France ». Et c’est aussi l’occasion de présenter aux lecteurs, brièvement mais savamment, l’histoire du cinéma et de son sauvetage. Il faut dire qu’à côté du Grand Véfour, du Café maure de la mosquée de Paris ou du Train bleu, le Louxor n’est pas en reste en termes d’exotisme et de dépaysement.

Dominique Camus, Paris décors, Art nouveau – Art déco, Éditions Christine Bonneton, Paris, 2019 (ISBN 978-2-86253-811-2), 14,90 €