Le Louxor a 100 ans


Rares sont les cinémas qui parviennent à leur centenaire. A son tour, le 6 octobre 2021, le Louxor a atteint cet âge respectable et cette place enviée. Pourtant, la route n’a pas été facile, et de nombreuses péripéties ont émaillé un parcours fait de moments festifs et d’autres douloureux. Combien de fois n’a-t-il failli disparaître sous la pioche des démolisseurs, avant que l’union des habitants du quartier et de la municipalité de Paris ne parvienne à le sauver ? C’est cette longue route que nous vous invitons à reparcourir – ou à découvrir – grâce à cette chronologie illustrée, dont les liens vous ouvriront quantité d’articles détaillés sur les personnages et les événements qui ont jalonné son existence. Longue vie au Louxor !

Avant Le Louxor

– 2 avril 1919. Achat par Henri Silberberg (1866-1921) d’un immeuble haussmannien au 170, boulevard de Magenta / 53, boulevard de la Chapelle (Xe), qui accueillait un magasin de nouveautés « Au Sacré Cœur ».

L’immeuble détruit pour construire le Louxor. Réaction du journal Le Peuple, 9 février 1921

– 6 janvier-3 avril 1920. Silberberg obtient l’autorisation de construction du cinéma. L’architecte est Henri-André Zipcy (1873-1950), le décorateur Amédée Tiberti.

L’architecte Henri Zipcy (collection privée) – La salle égyptienne (La Construction moderne, 26 mars 1922, collection Jean-Marcel Humbert)

1921-1983. Un cinéma de quartier

• 6 octobre 1921. Inauguration du Louxor.

– 23 novembre 1921. Faillite et mort d’Henri Silberberg

23 novembre 1921, sur requête de la Banca Italiana di Sconto, faillite d’Henri Silberberg (Archives de Paris, D10 U3-87, n°26677) – acte de décès (Archives numérisées de la Seine)

– 12 avril 1922. Vente du Louxor à la Société Nouvelle du Cinéma Louxor, contrôlée par la Société des cinémas Lutétia dirigée par Paul Fournier.
– 24 avril 1929. Pathé rachète le Louxor qui devient le Louxor-Pathé.
– Années 30. Pathé fait de grands travaux. Disparition du décor intérieur d’origine.
– 21 juin-26 juillet 1954, 1964 et 1978. Rénovations et modernisation du Louxor par Pathé.

Rénovations de 1931 ( BNF) et de 1954 (archives Pathé) – La salle à la fin des années 1970 (photo Xavier Delamare).

– Années 70-80. Changements de programmation au Louxor : films d’action, et films indiens et arabes en version originale. Pose de panneaux peints sur les façades latérales.

Évolution de la programmation : 1954, Par ordre du Tsar – 1982, Les Renégats du désert (photo Xavier Delamare) – 1983 : dernière séance du Louxor avec le film indien Qaid.

– 5 octobre 1981. Inscription du Louxor à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques
– 30 novembre 1983. Déclaration de cessation d’activité. Cession des murs et du fonds de commerce à la société Textiles Diffusion (TATI).

1983-1999. Le Louxor en péril

– 1985. Projet « d’aménagement d’un magasin de vente au détail, avec modification de façade », et demandes de permis de démolir et d’autorisation de bâtir.
– 1986-1988. Le Louxor abrite d’abord une discothèque antillaise, La Dérobade, puis une discothèque gay, Megatown.

Le temps des discothèques : La Dérobade puis Megatown (à gauche et au centre : archives D. Le Glaner. A droite : photo Aurélia Lefèvre).

– 1997 et 1999. Le propriétaire du Louxor est mis en demeure de ravaler son immeuble, sans résultat.

Après la fermeture : affichage sauvage, tags, dégradation des mosaïques. Photos Bernard Meyre et Jean-Marcel Humbert)

2000-2003. La longue route pour le sauvetage du Louxor

– 2000-2002. Mobilisation des associations : appel à Bertrand Delanoë, Maire de Paris, pour le rachat du Louxor.
– Début 2002-juillet 2003. Négociations entre la Mairie de Paris et Fabien Ouaki, PDG de TATI, menées par Christophe Caresche, adjoint au Maire de Paris, député du XVIIIe arrondissement.
– 6 décembre 2002. Procédure de « déclaration d’abandon manifeste ». Publication et notification à TATI du « procès-verbal provisoire d’abandon de parcelle » du Louxor.
– 26 avril 2003. Lancement d’une pétition et manifestation devant le Louxor à l’appel des associations Action Barbès IXe, Xe et XVIIIe et Histoire et Vies du 10e.

Manifestation du 23 avril 2003 (photos Fabien Musitelli)

2003-2013. Le Louxor sauvé

– 25 juillet 2003. La Mairie de Paris annonce l’acquisition du Louxor par la Ville.
– Novembre 2004. Passation des marchés d’assistance à maîtrise d’ouvrage, de diagnostic du bâti existant et d’étude historique et patrimoniale.
– 22 mai 2007. Appel d’offres pour le marché public de maîtrise d’œuvre relatif au projet de réhabilitation du cinéma Louxor.
– 25 juin 2008. Désignation de l’architecte Philippe Pumain, avec Christian Laporte, Xavier Fabre et Vincent Speller, architectes associés.

22 avril 2010 : Bertrand Delanoë visite le Louxor avant le début des travaux (photos Jean-Marcel Humbert)

– 30 avril 2009. La Commission Départementale d’Aménagement Commercial accorde, à l’unanimité, l’autorisation d’exploitation cinématographique du Louxor.
– 26 septembre 2009. Publication de l’appel d’offres d’entreprises.
– 8 janvier 2010. Délivrance du permis de construire.

Dépose de la marquise – étude des décors de la poutre gaine (Frédérique Maurier, Philippe Pumain, Claire Bergeaud et Jean de Seynes) – L’architecte des Monuments historiques Christian Laporte sur le chantier – mosaïque restituée – repose des mâts égyptiens.

La restitution des décors peints a été confiée à des spécialistes du patrimoine, de l’agence Cartel Collections, qui ont notamment utilisé la technique du pochoir, mais revue par ordinateur…
– Septembre 2011. Lancement de l’appel d’offre, accompagné d’un Cahier des charges, pour la Délégation de Service Public.
– 26 novembre-11 décembre 2012. Choix par la Mairie de Paris, et confirmation par le Conseil de Paris, de la Société Cinélouxor pour l’exploitation du cinéma.
– Hiver 2013. Fin des travaux.
– 17 avril 2013. Inauguration du nouveau Louxor.

L’inauguration du 17 avril 2013 dans la salle Youssef Chahine.


– Depuis 2013, le Louxor attire un public varié et fidèle.

Emmanuel Papillon, directeur du Louxor, en compagnie de Serge Bromberg lors du ciné-concert du 15 mars 2015 – files d’attente – Les P’tits Loux vont au cinéma…

• 6 octobre 2021. Le Louxor a 100 ans.

 

© Les amis du Louxor